La Belle étoile

  • Nationalité : française
  • Année de production : 2021
  • Casting : Riadh, Loubna Abidar, Dicosh
  • Réalisateur : Sébastien Tulard
  • Scénaristes : Sébastien Tulard, Yazid Ichemrahen
  • Production : De l'autre côté du périph

  • Synopsis :

    Depuis son plus jeune âge, Yazid n’a qu’une passion, la pâtisserie. Elevé entre famille d’accueil et foyer, le jeune homme s’est forgé un caractère indomptable. Pour réussir dans le monde élitiste de la pâtisserie, Yazid va pourtant devoir dépasser ses traumatismes et changer d’attitude. D’Epernay à Paris en passant par Monaco, il va travailler chez les plus grands chefs pâtissiers pour devenir le meilleur et tenter de réaliser son rêve en remportant le titre de champion du monde de pâtisserie.

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • Scènes tournées à Epernay

Le tournage de « La Belle étoile » s’est déroulé en partie à Epernay. Ce film raconte la vie de Yazid Ichemrahen, un jeune sparnacien que rien ne prédestinait à devenir l’un des meilleurs pâtissiers de sa génération.

Crédits : L’hebdo du vendredi
Crédits : L’hebdo du vendredi
Photo Aurélien Laudy

 

Né de parents marocains à Épernay, où il a grandi placé dans une famille d’accueil, le jeune homme a fait partie, en 2014, de l’équipe de France championne du monde des desserts glacés, alors qu’il n’était âgé que de 25 ans. Aujourd’hui, il est à la tête de sa propre marque et de plusieurs établissements, travaille comme consultant en pâtisserie dans le monde entier et s’est déjà raconté dans une autobiographie, « Un Rêve d’enfant étoilé », qui est adaptée au cinéma.

Le tournage du film a débuté à Épernay, la ville où est né et a grandi Yazid Ichemrahen, le protagoniste du film réalisé par Sébastien Tulard. Assistant ou second assistant réalisateur sur de nombreux films (« Supercondriaque », « Babysitting » et « Neuilly sa mère, sa mère ! »…) et séries (« Guyane » et « Validé ») et auteur de plusieurs clips, notamment celui du tube « Jolie nana » d’Aya Nakamura, le cinéaste s’attaque ici à son premier long-métrage. À Épernay, l’avenue de Champagne, le quartier Bernon, la rue Maurice-Cerveaux, la brasserie Le Progrès ou encore la pâtisserie-chocolaterie de Vincent Dallet ont été sollicités avant que l’équipe ne rejoigne Paris et sa région, puis Nice.